top of page
  • Trico

Suppression de l'Aide Médicale d'État pour les Étrangers en France


À l'approche de la reprise de l'examen du Projet de loi asile et immigration au Sénat, Médecins Sans Frontières (MSF) exprime son indignation face à la proposition visant à supprimer l'Aide Médicale d'État (AME). Dans un communiqué de presse publié le 2 novembre 2023, MSF alerte les parlementaires sur l'incohérence de cette mesure du point de vue de la santé publique.

Une Aide Médicale Cruciale Menacée


L'AME, un dispositif permettant aux personnes étrangères en situation d'extrême précarité et sans droits à l'assurance maladie d'accéder à des soins, est au cœur du débat. Le gouvernement propose de la supprimer et de la remplacer par une Aide Médicale d'Urgence (AMU), centrée sur les situations les plus graves et conditionnée au paiement d'un droit de timbre.

Indignation et Incohérence

Pour MSF, cette proposition est indigne humainement et incohérente du point de vue de la santé publique. Le Dr. Claudia Lodesani, infectiologue et responsable des programmes migration pour MSF en France et en Libye, souligne que la suppression de l'AME, seul dispositif permettant aux migrants d'être soignés malgré leur situation administrative, est contraire aux principes humains fondamentaux et ne sert pas l'intérêt de la santé publique.

Témoignage du Terrain

Les équipes médicales de MSF, présentes dans de nombreux pays de départ et de transit, témoignent des conséquences dramatiques des politiques migratoires sur la santé des personnes en migration. En France, à travers des cliniques mobiles à Calais, Marseille, et Paris, MSF observe la vulnérabilité des migrants, souvent sans accès aux soins depuis des mois voire des années.

Précarité et Vulnérabilité Accrues

Euphrasie Kalolwa, responsable plaidoyer pour la mission France de MSF, souligne que la majorité des patients vit dans des conditions de précarité extrême, sans parler le français ni connaître leurs droits. MSF réfute l'argument du "tourisme médical" pour justifier la suppression de l'AME, soulignant que la plupart des personnes éligibles ne sont même pas informées de cette possibilité.

Conséquences Sanitaires Inévitables

Les conditions de vie précaires des personnes migrantes en France, avec des situations d'hygiène déplorables, le manque de logement décent, et l'accès limité à une alimentation saine, exacerbent les pathologies chroniques. Au cours des neuf premiers mois de 2023, 70% des patients vus en consultation nécessitaient des examens approfondis, soulignant l'importance de l'AME pour garantir un accès continu aux soins.

Appel à la Raison

Le Dr. Lodesani conclut en soulignant que les économies envisagées en supprimant l'AME se feraient au détriment de la santé individuelle et collective. MSF s'associe à d'autres institutions et organisations du médico-social pour demander le maintien de l'AME au nom du droit universel à la santé.



41 vues0 commentaire

Comments


bottom of page